Archives de catégorie : gribouilles

Fully Manual

Publié le

Comme je suis actuellement très occupée à procrastiner et que je n’ai rien de fini à vous montrer, j’ai créé cette galerie pour mettre des archives de monalisaod.net.

Aujourd’hui, du total fait main avec des trames…

Mini Jupe

Publié le

Ou quand je me retrouve sur la pochette d’une excellente cassette.

wpid-0004772368_10.jpg

Et puis, les cassettes ça me rappelle des tas de souvenirs. Mes premiers « piratages », mes premières compils et bien sûr, mes premières pochettes réalisées avec des bouts de carton, du scotch et des gros stylos noirs… *sic*

Pour écouter, c’est par et pour le concert, rendez-vous à la Taverne de la République le 16 avril. Fin de la page de publicité.

Batgirl

Publié le

bargirl

J’ai enfin les bons feutres, mais pas encore la bonne technique. Et j’ai décidé de transformer ma fixette sur les supers héroïnes en sujet de recherche. Je me demande si je peux passer mes achats en notes de frais du coup ?

Works in progress

Publié le

Allez ! Je tente d’explorer les merveilleuses fonctions de ce blog en créant une galerie de  travaux en cours de réalisation mais après leur publication finalisés. Une sorte de bonus, en somme !

 

Alors, est-ce que l’idée vous plaît ?

Week-end à Liverpool

Publié le

La semaine passée, j’ai découvert Liverpool. Je n’aurai jamais eu l’idée d’y aller sans l’enthousiasme contagieux de mon amie et je ne le regrette pas une seule seconde. Il serait injuste de retenir cette ville que comme l’endroit qui a vu se former quatre garçons dans le vent, il y a aussi son histoire, ses docks, ses édifices de briques rouges et Billy Fury ! * Les habitants sont adorables, et j’aime leur façon de t’appeler « luv » et « sweetheart » tout le temps. Bref, à Liverpool, « you never walk alone, ».

note2

* Si vous ne connaissez pas Billy Fury, ben faites comme moi; googlez.

Depuis 2008 et sa position de capitale européenne de la culture, le centre ville s’est développé en une immense zone commerciale pleine de magasins de bidules divers et variés. Bref, il y a tout et à des prix riquiquis. De quoi me laisser totalement aller au shopping compulsif, mais ça, sera une autre note.