Archives de catégorie : gribouilles

It’s a girl !

Publié le

The 13th Doctor

Voilà ce que j’ai crié lorsque la BBC a annoncé que le rôle du Docteur Who sera désormais incarné par Jodie Whittaker. Et puis, je suis déjà fan de son look !

La boutique est là !

Publié le

Mesdames et Messieurs, bienvenue sur le blog de MonaLisaOD. Nous vous souhaitons une agréable visite et n’oubliez pas de passer par notre boutique de souvenirs avant de nous quitter.

Inktober 2017

Publié le

Cette année, j’ai décidé de tenter le challenge Inktober. En résumé; 1 jour, 1 dessin à l’encre. J’avoue utiliser plutôt des plumes à réservoir et des stylos, plus pratique à transporter partout que les bouteilles d’encre et les becs… Je suis contente d’avoir réussi à tenir la première semaine et en voici la galerie.

1ère semaine

2ème semaine

(Youhou ! Je tiens le coup !)

3ème semaine

4ème semaine et fin

Et voilà les 10 derniers !

J’ai adoré participer à ce challenge et je suis fière d’avoir tenu les 31 jours, même si ça n’a pas toujours été facile. Il y a des dessins qui m’ont plu plus que d’autres, il y a eu aussi des réussites comme des échecs. Certains jours (surtout ceux où je travaillais), ce n’était pas simple de trouver un coin où dessiner; de la table de bistrot* au tabouret de batterie, en passant par une pile de palettes et le hall de l’Usine, je pense aussi avoir laisser quelques kilos de gommures dans les transports publiques. Je me suis surprise moi-même, ne pensant pas avoir autant d’idées. Je m’étais promis de ne pas tomber dans l’évidence et cela a rendu l’exercice intéressant. Combien de fois j’étais sûre de ne rien réussir à pondre pour finalement poser les encres 5 minutes après !?!

Pour conclure, je dirais que Inktober m’a fait plus dessiner en un mois qu’en une année, me donnant ainsi l’occasion de travailler et partager avec des artistes du monde entier ! Il est maintenant temps de profiter de ce bel élan et de me remettre aux projets en souffrance et honorer mes commandes !

*un bisou à la gentille serveuse qui m’a complimenté comme une gosse pour mon joli dessin. Ben ça m’a fait super plaisir !

 

 

L’attente d’Oishi

Publié le

Tadâm ! Alors voilà l’illustration que j’ai réalisée pour l’exposition 47 Rônin qui s’est terminée le week-end dernier.

Je me suis inspirée de l’histoire d’Oishi qui, pendant les deux ans où les samouraïs déchus préparaient leur vengeance, a passé son temps à boire et à fréquenter les courtisanes. A un tel point que les gens le croyaient tombé si bas qu’il n’était pas concevable qu’il retrouve un jour son honneur. Allez savoir, ça m’a bien parlé et donc j’ai puisé dans diverses références comme les fleurs de pruniers qui poussent en hiver, saison de notre histoire, pour le motif. J’ai aussi exploré une nouvelle technique de peinture nacrée à la plume pour avoir un effet de matière qu’on ne voit pas très bien sur le scan, pas très conventionnel mais bien amusant à faire !

Et puis, comme j’avais l’occasion d’ajouter des petits formats à l’exposition, j’ai persisté sur le thème des courtisanes et du saké en version « origamis ». Bon c’était tellement au dernier moment que les photos ne sont pas très bonnes et c’est, bien sûr, les seules que j’ai.

 

Participer à cette exposition collective  m’a beaucoup motivée et je tiens à remercier toute l’équipe de Next Door Gallery pour leur soutien et leur gentillesse. D’ailleurs, n’hésitez pas à passer régulièrement voir les expositions qui y sont proposées, elles en valent toujours le détour !

 

47 rônin

Publié le

J’ai le plaisir de participer à la prochaine expo collective de Next Door Gallery inspirée par la passionnante histoire des 47 rônin. Je serai donc présente jeudi lors du vernissage et je me réjouis de découvrir avec vous les nombreuses œuvres qui y seront présentées.

47 RŌNIN AND THE EDO PERIOD

Exposition du 14 au 30 septembre 2017

Vernissage 14 septembre 2017 dès 18:00

Nous sommes dans la région d’Akō au début du XVIIIe siècle. Naganori Asano, daimyo de son état, est contraint au seppuku, rituel par lequel il doit s’ôter la vie, laissant ainsi sans maître 47 rōnin. Ces samuraïs désormais affranchis n’auront de cesse que de venger leur maître qu’ils considèrent victime d’une erreur de jugement.

Cette histoire, du folklore japonais, basée sur des faits réels, nous plonge dans l’univers des samouraïs et du Japon féodal de la période Edo. C’est cette plongée que vous propose Next Door Gallery pour sa nouvelle exposition collective.

Sayonara!

Next Door Gallery, rue de l’Arquebuse 16, 1204 Genève

me-ve 13:00 – 18:30, sa 13:00 – 17:00 ou sur rendez-vous